Contrairement aux autres enfants, les enfants ayant une dyspraxie d’habillage n’éprouvent ni le besoin ni l’envie de retirer leurs habits le soir au coucher ou en arrivant au sport. En grandissant, la dyspraxie d’habillage se remarque parce que l’enfant a du mal à se repérer et  est décontenancé devant ce qui lui paraît comme des systèmes complexes comme les fermetures éclairs, les boutons, les lacets. Il n’a pas la notion du devant ni du dos d’un habit ni d’ordre dans lequel mettre ses vêtements. Ses mouvements manquent également de précision.

dyspraxie habillage

En savoir plus à propos des symptômes de la dyspraxie

Comment pallier aux obstacles rencontrés par l’enfant dyspraxique?

On peut aider l’enfant qui présente une dyspraxie d’habillage en étant prêt, pour commencer,  à l’ aider au moindre problème.  On peut lui indiquer de s’asseoir pour commencer, puis mettre ses habits du bas. On lui fournira des habits ayant des signes distinctifs pour qu’il reconnaisse le devant du dos ou la droite de la gauche. Il faudra instaurer un rituel pour apprendre à l’enfant à mettre seul les habits.

Exemple de rituel d’habillage

  • je m’assois sur le lit,
  • je pose le tee-shirt devant moi,
  • je m’assure que le dessin est caché,
  • je mets une main dans un trou, puis l’autre main dans l’autre trou,
  • je tire et je passe la tête et je descends le tee-shirt jusqu’en bas.

 

Les habits

Pour palier à la dyspraxie habillage, on privilégiera les habits avec un logo ou dessin qui différencie le devant du dos. On peut proposer des habits avec de gros boutons pour l’apprentissage. Si possible, on choisira des pantalons avec des élastiques plutôt que des fermetures éclairs, sinon on ajoutera un anneau à la boucle pour que l’enfant puisse tirer facilement et ouvrir ou fermer la fermeture éclair. Les chaussures à scratch ou à velcro seront ses amies car plus faciles à fermer, mais il faut penser à lui apprendre la différence entre la droite et la gauche. Les gants seront choisis assez grands pour ne pas qu’ils se trouvent face à un obstacle et ne sache pas les enfiler.

Les entraînements

Choisissez un moment calme pour faire des séances d’apprentissage. Pour l’aider à la manipulation, on peut utiliser des coussins avec des fermetures à bouton. Il faut lui parler à voix haute et ne pas hésiter à répéter les consignes pour lui apprendre les gestes.

On peut utiliser des chaussures avec des lacets de différentes couleurs pour lui apprendre à les différencier et à faire les noeuds.

Pour en savoir plus sur la dyspraxie habillage.