élève dyspraxie numéro 1 scolaritéLa dyspraxie est un trouble rendant un mouvement incohérent, partiellement ou en totalité. Mais quelles en sont les causes ? Un enfant atteint de dyspraxie ne peut pas correctement automatiser et planifier ses gestes sans pour autant avoir un déficit intellectuel ou de troubles moteurs.

En savoir plus à propos de la dyspraxie les diagnostics et les traitements

Les différents symptômes faisant penser à une dyspraxie

Le symptôme le plus important dans les cas de dyspraxie chez l’enfant est la difficulté à progresser normalement. Il connait plusieurs dysfonctionnements pouvant être :

  • La difficulté de coordination, comme utiliser une fourchette ou faire ses lacets de chaussures
  • La difficulté d’élocution
  • La difficulté à apprendre des mathématiques et à développer sa logique
  • La difficulté à fixer des objets visuellement
  • La difficulté à s’habiller seul
  • La difficulté à écrire ou à dessiner
  • La maladresse en général
  • La tendance à s’isoler

 

Les différentes causes possibles de la dyspraxie chez un enfant

La dyspraxie vient de plusieurs causes possibles. On a remarqué que si la mère  consommait de l’alcool pendant sa grossesse; l’enfant pouvait naître avec des troubles. Lors d’une étude, un tiers des enfants ayant été exposé à l’alcool pendant la grossesse de leur mère étaient dyspraxiques.  Il existe d’autres causes principales comme :

  • Les grands prématurés
  • Une anomalie au cerveau
  • Un accident comme un AVC à la naissance ou une anoxie
  • Un trouble du développement
  • l’expression d’une forme d’autisme

Attention toutefois à ne pas confondre dyspraxie et apraxie. L’apraxie est un signe clinique désignant une déficience d’organisation et de coordination des mouvements consécutif à une lésion cérébrale. Outre les principales causes citées, les origines de la dyspraxie sont encore mal connues et multiples. Accidentellement, la dyspraxie peut être diagnostiquée comme par exemple, à la suite d’un traumatisme crânien. Certaines lésions cérébrales sont également en cause mais dans ce cas, on parle de dyspraxie lésionnelle.

La dyspraxie développementale

Dans le cas de la dyspraxie développementale, l’enfant est en parfaite santé et ne souffre d’aucun problème visible cérébral. Les causes de la dyspraxie sont alors plus floues et très difficiles à diagnostiquer car on constate qu’elle n’est liée à aucun déficit psychologique ou mental. Par contre, il est possible que certaines zones du cerveau soient impliquées mais on ne sait pas encore comment elles fonctionnent.

Dans tous les cas, lorsque la ou les causes de la dyspraxie sont connues, il est possible que l’enfant fasse des progrès significatifs en suivant une rééducation avec un praticien spécialisé.

D’autres sujets pouvant vous intéresser :