aide pour dyspraxique

Certaines personnalités connues dans le monde entier sont dyspraxiques et ne s’en cachent pas. L’acteur Daniel Radcliffe, connu pour son rôle d’Harry Potter dans la célèbre saga cinématographique, a révélé être atteint de ce trouble du développement moteur en 2008. Il expliquait, à l’époque, que la dyspraxie affectait tellement ses résultats scolaires qu’elle l’avait poussé à devenir acteur. Selon son agent, l’interprète du célèbre sorcier est incapable de lacer ses chaussures et écrirait très mal.

En savoir plus à propos de la dyspraxie

Jean Dujardin cancre, puis star

Jean Dujardin serait également un dyspraxique célèbre, selon la journaliste du Monde Marion Van Renterghem. En 2012, elle écrit :

« Freluquet, mutique, nul à l’école, incapable d’écrire sur les lignes comme de lire en continuité, tous les symptômes de la dyspraxie. »

L’acteur a souvent reconnu avoir été un cancre qui aimait faire rire ses camarades. L’association Dyspraxie France Dys a salué cet article, le qualifiant de « coup de pouce providentiel » pour faire connaître cette pathologie :

L’art comme exutoire

L’actrice et mannequin Cara Delevingne a dévoilé, en 2015, faire partie elle aussi des dyspraxiques célèbres. Dans le magazine Vogue, elle explique que « écrire a toujours été difficile » et que « les examens étaient un cauchemar ». Adolescente, elle a souffert d’anxiété et de dépression, des symptômes qu’elle estime en lien avec sa dyspraxie. Elle a intégré une école d’art qui lui a permis de découvrir la musique et l’art dramatique, dont elle a fait aujourd’hui son métier.

« Une autre manière de penser »

Florence Welch, du groupe Florence + the Machine, se dit « très fière d’être dyspraxique ». Également diagnostiquée dyslexique dès son plus jeune âge, la chanteuse britannique a, elle aussi, eu des difficultés scolaires et chantait même parfois en classe. Passionnée de chant depuis l’enfance, elle s’est épanouie en tant qu’auteur-compositeur et ne voit pas la dyspraxie comme un frein dans sa carrière.

« Nous, les dyspraxiques, avons une autre manière de penser », estime-t-elle.

D’autres dyspraxiques célèbres

  • Albert Einstein : ce scientifique de génie était dyslexique et aurait également été dyspraxique, même si cela n’a jamais été prouvé. Il avait besoin de beaucoup de temps pour mémoriser ses tables de multiplication et ne pouvait pas faire ses lacets.
  • Richard Branson : l’homme d’affaires est connu pour avoir eu des difficultés d’apprentissage, qui auraient été causées par la dyspraxie.
  • David Bailey : le photographe britannique, célèbre pour ses clichés de Johnny Depp, Mick Jagger ou des Beatles, était un enfant maladroit. Il avait aussi des difficultés à écrire et épeler les mots.

D’autres sujets pouvant vous intéresser :