Le Club « Accroche-toi ! » lutte contre le décrochage scolaire

Dispositif d’aide scolaire pour les collégiens en grande difficulté scolaire habitant en quartier Politique de la Ville.

En utilisant la pédagogie des gestes mentaux, nous travaillons avec les élèves  sur leurs stratégies de réussite grâce au Dialogue Pédagogique pour prévenir le décrochage scolaire et restaurer leur estime de soi.

Dispositif

« Qu’est-ce que le métier d’élève ? Pourquoi le collège ne m’aime pas ? Pourquoi je m’ennuie ? Comment fait-on pour apprendre et s’intéresser ? »

La Gestion Mentale explore, décrit et étudie les processus mentaux dans leur diversité. Cette analyse de la conscience cognitive a été élaborée par Antoine de la Garanderie à partir de l’analyse des habitudes mentales de très nombreux sujets.
La Gestion Mentale est une pratique pédagogique reconnue par l’Education Nationale, qui a parrainé le premier colloque International de Gestion Mentale à Angers en 1996.

La pédagogie des gestes mentaux

C’est l’exploration, la description et l’étude des processus de la pensée consciente lors d’une prise d’information, de son traitement et de sa restitution.
Antoine de La Garanderie a identifié et répertorié la « grande diversité des fonctionnements cognitifs », à partir de l’analyse des habitudes mentales de très nombreux sujets.

Cette étude a mis en évidence le rôle fondamental de l’évocation comme outil de la pensée.
L’évocation est une image mentale, visuelle, auditive ou verbale, par laquelle le sujet rend mentalement présent le monde qui l’entoure, la réalité qui est, ou celle qu’il invente.

Les évocations sont les constructions mentales des objets de perception. Elles ne sont pas en lien direct avec les organes des sens.
L’objet perçu étant extérieur au sujet, les évocations qu’il s’en fait sont très personnelles, intérieures à lui-même.

Objectifs

Les dialogues pédagogiques de 8 séances de 2 heures, consistent à :

  • Rechercher avec chaque élève ses ressources : ce qu’il sait faire dans sa tête quand il réussit, ce qui fait sens pour lui dans ses apprentissages (scolaires et non scolaires).
  • S’exercer ensemble à se réapproprier ces stratégies performantes dans le domaine scolaire.
  • Mettre en place un projet de réutilisation autour des points faibles à travailler la progression se fait par l’essai, le jeu, le temps. La mise en projet permet l’utilisation des réseaux neuronaux et la prise de conscience, donc l’autonomie.
  • Trouver avec lui, ce qu’il peut mettre en place pour faire évoluer ses habitudes de travail : organisation personnelle, gestion du temps, choix des supports… pour bien se préparer.
Posez vos questions à nos responsables pédagogiques, nous sommes là pour vous aider