Le bilan neuropsychologique pour enfants et adolescents s’adresse aux élèves présentant les troubles ou pathologies suivants :

  • Difficultés scolaires
  • Troubles spécifiques d’apprentissage (dysphasie, dyspraxie, dyslexie, dyscalculie, TDAH, dysorthographique ou en phobie scolaire)
  • Troubles du comportement (anxiété, dépression, troubles attentionnels avec ou sans hyperactivité, agressivité…)
  • Troubles envahissants du développement
  • Précocité / Haut Potentiel, précoce-EIP
  • Lorsque le diagnostic est posé mais que le bilan n’est pas récent (après 2 ans : nécessité de réévaluer).

Si votre enfant n’arrive pas à suivre en classe malgré du travail, faites appel à notre neuropsychologue en prenant rendez-vous auprès de votre responsable d’agence.

Bilan neuropsychologique pour enfants et adolescents

A la suite d’un bilan de compétences en français ou en mathématiques, il peut s’avérer que les difficultés de l’élève nécessitent un bilan plus approfondi pour connaître l’origine des difficultés scolaires. La responsable pédagogique vous conseillera alors un bilan neuropsychologique pour enfants et adolescents.

Qu’est ce qu’un bilan neuropsychologique pour enfants et adolescents ?

Un bilan neuropsychologique pour enfants et adolescents permet de :

  • Déterminer la cause de certaines dysfonctions qui affectent la pensée, le comportement, l’apprentissage
  • Poser un diagnostic précis sur un éventuel trouble cognitif (dyslexie, dyspraxie, dyscalculie, TDAH, précocité…)
  • Déterminer le type de personnalité de l’enfant, sa façon d’apprendre, de comprendre,
    ses forces et ses faiblesses, afin d’établir ses besoins particuliers
  • Dépister les problèmes tôt, et pouvoir non seulement traiter mais prévenir
  • Proposer si nécessaire des aménagements ou adaptations (AVS, tiers-temps supplémentaire pour les examens…)
  • Prendre contact avec les partenaires médicaux et paramédicaux (orthophonistes, psychomotriciens…)
  • Prendre contact avec le monde enseignant (professeurs particuliers, enseignants, psychologues scolaires…) afin de mettre en place les aménagements adéquats

Nos neuropsychologues

Elodie Dupuy
Elodie Dupuy
Elodie Dupuy est titulaire d’un master 2 professionnel de psychologie spécialisé en neuropsychologie de l’Université Bordeaux Segalen. En parallèle de sa collaboration avec Numéro 1 Scolarité, elle travaille à l’hôpital Foch en service de Neurologie et de Rééducation Fonctionnelle, où elle réalise des bilans neuropsychologiques et met en place des rééducations cognitives en vue d’une réinsertion sociale et professionnelle. Auparavant, elle a bénéficié d’expériences auprès d’enfants présentant des troubles envahissants du développement, et des troubles des apprentissages au sein d’un SESSAD.
Inès Barré
Inès Barré
Inès Barré est titulaire d’un master de psychologie clinique spécialisé en neuropsychologie à l’université de Bordeaux. Elle est, par ailleurs, en troisième année de spécialisation en thérapies cognitives et comportementales. En parallèle de sa collaboration avec Numéro 1 Scolarité, elle travaille à l’hôpital Foch en services de neurologie et neurochirurgie dans lesquels elle intervient auprès de patients adultes pour des évaluations neuropsychologiques et des chirurgies en condition éveillée.

Déroulement du bilan neuropsychologique pour enfants et adolescents

Qu’est-ce que le WISC-V ?

Il s’agit du test psychométrique dont la dernière version en date est celle de l’automne 2016, version renouvelée tous les 10 ans environ. Seule cette version 5 doit être utilisée par les psychologues et neuropsychologues depuis cette date pour les enfants de 6 ans à 16 ans et 11 mois.

Le WISC-V est le test d’intelligence pour enfants et adolescents qui permet de déterminer le quotient intellectuel (QI) de l’enfant ou de l’adolescent, mais aussi d’obtenir son profil cognitif complet ainsi que le niveau des 5 composantes principales de l’intelligence cognitive.

Les 5 composantes principales de l’intelligence cognitive sont :

  • l’Indice de Compréhension Verbale (ICV),
  • l’Indice Visuo-Spatial (IVS),
  • l’Indice de Raisonnement Fluide (IRF),
  • l’Indice de Mémoire de Travail (IMT),
  • l’Indice de Vitesse de Traitement (IVT).

Il est primordial de faire une interprétation de qualité des résultats des tests. En effet, lors de la passation, un trouble peut minorer ou majorer une note d’un subtest. Si le professionnel ne sait pas détecter un trouble qui minore un score d’un subtest, il peut conclure de façon erronée à un déficit cognitif.  Il doit donc pouvoir distinguer un trouble des apprentissages, TDAH, épilepsie d’un trouble anxieux/dépressif.

Dans quel cas proposer un WISC V ?

Tout d’abord lorsque le parent décrit des difficultés scolaires (problème de graphisme, de concentration, de compréhension, etc…) non imputables à un manque de travail ou alors des problèmes de comportement (agitation, agressivité, comportement inadapté, etc…) non liés à des carences éducatives.

A la suite à un bilan de compétences en mathématiques ou français : doute sur l’existence d’un trouble des apprentissages non diagnostiqué à l’origine des difficultés scolaires.

Lorsque le diagnostic est posé mais que le bilan n’est pas récent (après 2 ans : nécessité de réévaluer).

Comment se déroule le test à Numéro 1 Scolarité ?

La première phase consiste en un entretien d’environ une heure pour retracer l’histoire de vie de l’enfant, son parcours scolaire et médical, la dimension psycho-affective. Puis pendant environ deux heures, les tests sont proposés (avec des pauses si besoin).

La seconde phase est la restitution orale des résultats (une heure environ), elle sera suivie de l’envoi d’un compte-rendu écrit par mail. Le neuropsychologue peut alors orienter l’enfant vers un pédopsychiatre ou un neuropédiatre, proposer des aménagements en classe (PPS ou PAP, rééducation, soutien scolaire).

Quel est le rôle du neuropsychologue clinicien ?

Il évalue les processus cognitifs déficitaires et les processus cognitifs préservés et les capacités résiduelles.

Il aide à la compréhension d’un individu : y a-t-il un trouble neurologique ou trouble affectif ? Un trouble primaire ou secondaire ?

Il peut faire des diagnostics différentiels : Dysphasie / déficience intellectuelle, Dyspraxie/ déficience intellectuelle…

Il peut aussi établir un pronostic de détérioration ou d’amélioration à l’aide d’évaluations répétées.

Enfin il peut proposer de la remédiation cognitive/Orientation vers d’autres prises en charge (orthophonie, orthoptie, ergothérapie, psychomotricité, etc…)

Que peut apprendre le WISC5 ?

Cette évaluation permet donc de faire un bilan des fonctions intellectuelles verbales et non-verbales (WISC V) pour faire des hypothèses de dysfonctionnement, établir un profil cognitif en dégageant des forces et des faiblesses, écarter la déficience intellectuelle.Il peut s’agir également d’investiger d’autres fonctions neuropsychologiques (NEPSY 2, TEACH, CMS) comme :

  • le langage : sondage expression/réception orales et écrites
  • les processus attentionnels : souvent déficitaires dans les troubles des apprentissages
  • la mémoire épisodique : verbale et non-verbale
  • la motricité et les praxies
  • les fonctions exécutives : planification, flexibilité, inhibition, mémoire de travail
Posez vos questions à nos responsables pédagogiques, nous sommes là pour vous aider