Définition de la phobie scolaire et proposition de solutions pour en sortir votre enfant : que faire pour mon enfant ? La phobie scolaire, qu’est ce que c’est ? Comment la définir ? La phobie scolaire de l’enfant ou de l’adolescent peut causer des bouleversements profonds dans les familles. La phobie scolaire aussi appelée refus scolaire anxieux  se présente souvent sous la forme de crises de colère, de comportements imprévisibles comme le refus de quitter la maison, courir dans la rue pour éviter de monter dans la voiture ou dans le car scolaire ou l’impossibilité d’entrer dans l’école ou le collège (l’enfant est alors figé devant son établissement scolaire, incapable de faire un pas en avant). Un enfant qui se plaint d’une nouvelle longue journée d’école à venir ne manifeste pas de la phobie scolaire, juste un manque d’envie d’aller à l’école . La phobie scolaire peut être dévastatrice pour les enfants et leurs parents. Le refus scolaire anxieux  ou phobie scolaire inclut les élèves présentant des cas légers d’anxiété de séparation qui manquent quelques jours ici et là, à des élèves qui manquent des semaines, voire des mois l’école, à cause d’une anxiété ou d’une dépression sévère.

Phobie scolaire : quelles solutions contre sa peur de l’école?

Phobie scolaire Définition, Solutions. Que faire Pour Mon Enfant ?

Beaucoup de parents se demandent que faire tant l’attitude de l’enfant en phobie scolaire peut désemparer. Lors de chaque rentrée scolaire, environ 2 à 5% des enfants refusent d’aller à l’école à cause de problèmes d’anxiété ou de dépression. Autrefois appelé «phobie scolaire», le refus scolaire anxieux est un problème émotionnel grave qui est stressant pour les enfants et les parents et peut avoir des effets très néfastes à court terme et à long terme sur le développement social, émotionnel et scolaire de l’enfant. Que faire pour aide votre enfant ? Contrairement à l’absentéisme scolaire, les élèves qui refusent d’aller à  l’école ne se contentent pas de laisser tomber les cours en faveur d’activités plus excitantes ou de cacher leurs absences à leurs parents. Bien que le comportement manifesté par les élèves qui refusent d’entrer dans l’école ou de monter dans la voiture puisse sembler manipulateur pour le parent épuisé qui tente de scolariser l’enfant, ce n’est pas le cas. Le refus scolaire est déclenché par des problèmes de santé mentale sous-jacents qui nécessitent un traitement et un soutien. Tout d’abord vous devez consulter des spécialistes de l’enfance pour comprendre ce qui se passe, rencontrer le(la) directeur(trice) de l’établissement scolaire que fréquente votre enfant. Même si cela est difficile, il ne faut pas que vous fassiez comme si cela allait s’arranger tout seul. Plus vous tarderez à vous en occuper, plus le trouble anxieux va s’installer et plus il sera difficile pour votre enfant de retourner à l’école. Les causes de la phobie scolaire peuvent être nombreuses. Ne tentez pas de décider seul(e)  des raisons de sa phobie scolaire et de décider seul(e) des mesures à mettre en place mais prenez des avis extérieurs. En effet, la charge émotionnelle entre votre enfant et vous est telle qu’elle ne vous fera pas voir les problèmes tels qu’ils sont réellement. N’hésitez pas à consulter plusieurs spécialistes pour avoir plusieurs avis.

Comment savoir si mon enfant a une phobie scolaire ?

Bien que la phobie scolaire arrive souvent soudainement, avec un refus d’aller à l’école du jour au lendemain, de nombreux enfants qui refusent d’aller à l’école tentent discrètement de masquer leurs sentiments d’anxiété et / ou de dépression avant de refuser d’aller à l’école. La phobie scolaire se développe dans le temps et est souvent  liée à :

 Anxiété de séparation: ce trouble anxieux est fréquent chez les jeunes enfants et comprend une anxiété excessive relative à la séparation d’avec les  parents et une peur irrépressible  des conséquences (y compris la mort)  de cette séparation. Cette peur peut refaire surface lors de la transition vers le collège ou le lycée.

Anxiété sociale: Cela comprend l’anxiété de performance. Les élèves souffrant d’anxiété sociale ont tendance à se préoccuper plus que la normale de ce que pensent d’eux les autres enfants et les adultes. Ils  s’inquiètent de la façon dont ils sont jugés et ressentent une anxiété importante à l’idée de devoir prendre la parole en public. 

Anxiété généralisée: Les enfants atteints de ce trouble éprouvent une anxiété excessive et s’inquiètent d’un certain nombre d’événements ou d’activités comme un devoir lors du cours de  mathématiques . Cette anxiété provoque une détresse sociale et scolaire.

Dépression: La dépression chez les enfants et les adolescents comprend un large éventail de symptômes et peut inclure une humeur dépressive, irritabilité, refus de participer à des activités normales, troubles du sommeil, modification des habitudes alimentaires, isolement social et idées suicidaires.

Vous trouverez plus d’informations sur notre page : Comment savoir si mon enfant a une phobie scolaire ?

Comment guérir d’une phobie scolaire ? Comment la soigner, que faire?

La meilleure façon d’aider un enfant refusant d’aller à l’école est de créer autour de lui une équipe unie. Ce point est fondamental, si il sent que parents/professeurs/psychiatre font corps autour de lui , il va peu à peu retrouver confiance en lui . Il est indispensable  d’avoir une équipe solide autour de lui qui comprend : les enseignants, la famille, un psychologue, un professeur particulier qui connait la phobie scolaire et tout spécialiste travaillant avec l’enfant en dehors de l’école. Phobie scolaire Définition Solutions. Que faire pour mon Enfant ?

1.       Evaluer: La première étape consiste en une évaluation médicale et psychologique complète. Étant donné que la phobie scolaire est généralement liée à un trouble anxieux ou dépressif sous-jacent, il est important de s’attaquer à la source du problème et de commencer par là. Cela inclura probablement des questionnaires ou des entretiens avec la famille et l’enseignant, des tests auprès d’un neuropsychologue et des analyses médicales afin de ne pas passer à côté d’une maladie thyroïdienne par exemple.

2. Thérapie comportementale cognitive (TCC) : Cette forme de thérapie très structurée aide les enfants à identifier leurs schémas de pensée inadaptés et à apprendre des comportements de remplacement adaptatifs. Les enfants apprennent à se confronter et à surmonter leurs peurs.

3. Désensibilisation systémique: Certains enfants aux prises avec un refus scolaire anxieux ont besoin d’une approche progressive pour retrouver le chemin de l’école. Ils  peuvent par exemple ne suivre qu’une ou deux matières au collège, ne plus manger à la cantine ou ne plus aller en recréation. Le regard des autres est difficile pour eux.

4. Formation à la relaxation: essentielle pour les enfants souffrant d’anxiété. La respiration profonde, l’imagerie guidée et la pleine conscience sont des stratégies de relaxation que les enfants peuvent pratiquer chez eux et utiliser à l’école. Nous vous recommandons l’ouvrage : Calme et attentif comme une grenouille

5. Plages horaires réservées :  vous pouvez planifier des temps dédiés  pour aider l’élève à réintégrer la classe. Les jeunes enfants pourraient arriver plus tôt et aider l’enseignant dans la classe . Il faut aussi mettre en place des actions qui lui seront clairement expliquées dans l’éventualité de l’arrivée d’une crise anxieuse (en utilisant des hand spiners par exemple, en prenant une pause cérébrale pour colorier, en marchant dehors avec l’aide d’un enseignant, etc.).

6. Routine et structure:. Évitez de programmer trop, car cela peut augmenter le stress chez les enfants anxieux et mettez en place des routines spécifiques le matin et le soir.

7. Sommeil: Le manque de sommeil aggrave les symptômes d’anxiété et de dépression. Il est également difficile de se lever et d’aller à l’école le matin. Établissez des habitudes de sommeil saines et maintenez un cycle de sommeil régulier, même pendant les vacances et les week-ends.

8. Soutien scolaire adapté. Faites appel à des professionnels de la phobie scolaire pour l’accompagner à la maison dans ses leçons et devoirs. Consultez notre site

Vous trouverez des informations complémentaires sur notre page : comment guérir d’une phobie scolaire Comment la soigner ? Que faire ?

Nos Solutions pour aider votre enfant en phobie scolaire

Cours à domicile et soutien scolaire pour enfants en Phobie scolaire

Pendant la phase de déscolarisation de votre enfant, il est important que celui-ci ne coupe pas tout lien avec les apprentissages scolaires. Idéalement il serait bien qu’il continue à fréquenter partiellement son établissement scolaire. Votre enfant peut suivre à la maison les cours qu’il décide de ne pas suivre en classe grâce au CNED qui propose des cours gratuits  (les cours à la carte réglementés). Votre enfant en phobie scolaire ne peut pas suivre seul l’enseignement à la maison, il a besoin d’un professeur particulier pour le stimuler et lui expliquer avec patience et bienveillance son cours.

Tous nos professeurs sont formés à la phobie scolaire et à ses conséquences sur le manque d’estime de soi, le stress et l’anxiété de votre enfant. En faisant appel à Numéro 1 Scolarité et à nos solutions de Cours à domicile et Soutien scolaire pour enfants en Phobie scolaire, vous êtes sur d’avoir un accompagnement de qualité.

Posez vos questions à nos responsables pédagogiques, nous sommes là pour vous aider