cours pour dyspraxie numéro 1 scolaritéLa dyspraxie est un trouble des apprentissages qui atteint le développement moteur et/ou visuospatial. L’enfant dyspraxique est en difficulté lorsqu’il s’agit de réaliser une séquence de gestes. Chaque enfant a ses besoins, le matériel doit lui être adapté pendant sa vie scolaire. D’après la fédération française des Dys, la réponse à ces besoins passe par « la nécessité de rendre l’école plus accessible ».

En savoir plus à propos des aménagements pédagogiques pour les dyspraxiques

Pour la lecture :

La lecture est une activité scolaire que l’élève ne peut pas éviter. Un cache avec fenêtre d’ouverture permet de guider l’enfant tout le long des lignes d’un texte. Aussi, un support incliné sur le bureau de l’enfant pour relever ses cahiers peut aider les mouvements oculomoteurs.

Favoriser l’écriture :

Si l’écriture est déficitaire, il existe des manchons grossissants à appliquer sur stylo standard. Selon leur forme, ils peuvent favoriser la prise tridigitale en faveur d’une écriture fonctionnelle. Autrement, des stylos existent formés pour être plus épais à la prise ou avoir la forme à prise tridigitale. Cependant, ils n’ont pas l’avantage des manchons, qui peuvent adapter chaque stylo, feutre et crayon.

Si les difficultés graphiques persistent dans la scolarité, il est intéressant de réfléchir à l’installation d’un ordinateur adapté en classe. Des professionnels peuvent aiguiller cette décision, tels que l’ergothérapeute et la maîtresse ou le médecin scolaire.

Afin de pallier la dysgraphie, il faut contourner d’autres incapacités associées. Les gommes en forme de stylo ont l’avantage de stimuler la prise du stylo sans rajouter d’autres préhensions compliquées pour l’élève.

Des taille-crayons se trouvent également épaissis sur le marché, ou électriques.

Compenser les troubles gestuels en mathématiques :

Tracer un trait est une épreuve. Les règles antidérapantes peuvent être intéressantes au sujet de la stabilisation motrice. Le mieux est une règle dont les graduations débutent à l’angle de la règle et se terminent à l’opposé. Du même profil, il existe les équerres à angle droit interne et externe.

Pour les situations plus complexes :

Vous trouverez des ciseaux à ouverture facile et d’autres à prise digito-palmaire sur ressort. Ces outils facilitent le mouvement et actionnent son automatisation étape par étape.

Aussi, les gestes symboliques essentiels à l’école (ex : lever la main) peuvent être imagés sur le bureau de l’élève.

Pour finir :

Les adaptations sont nécessaires à la réussite scolaire de l’enfant atteint de dyspraxie. Un cartable correctement rempli permet de compenser ses difficultés dans le milieu scolaire. Réfléchissez-y avec l’enfant, premier acteur de son inclusion, et des professionnels de réadaptation experts en psychomotricité et aménagement des lieux de vie.

 

D’autres sujets pouvant vous intéresser :