Il est important de savoir si votre enfant est dyslexique pour pouvoir l’aider au mieux. Comment savoir si mon enfant est dyslexique ? Comment l’aider ? Un soutien scolaire à domicile adapté à sa dyslexie est une solution efficace. La dyslexie est un trouble durable (on vit avec toute sa vie) de l’acquisition et de l’automatisation de la lecture chez des enfants ayant une intelligence et un comportement social normaux. Ce trouble est très souvent associé à la dysorthographie (difficulté à maîtriser l’orthographe).

Comment savoir si mon enfant est dyslexique ? Comment l’aider ? La dyslexie est un dysfonctionnement plus complexe qu’il n’y paraît. Par exemple, un enfant qui confond « d » et « b » ou qui fait beaucoup de fautes d’orthographe ne souffre pas systématiquement de dyslexie. Alors quels sont les signes prédictifs de la dyslexie ? Comment savoir si mon enfant est dyslexique et quelle prise en charge doit-on envisager ?

Comment-savoir-si-mon-enfant-est-dyslexique-Comment-l-aider

Comment savoir si mon enfant est dyslexique ? Comment l’aider ? Quels sont les symptômes de la dyslexie ?

Comment savoir si mon enfant est dyslexique ? Comment l’aider ? En pratique, l’enfant doit présenter un décalage de performance de 2 ans par rapport à sa classe d’âge. Autrement dit, un enfant qui entre dans l’apprentissage de la lecture en CP pourra être diagnostiqué dyslexique à partir du CE2. Ce temps est nécessaire pour faire la différence entre simple retard et trouble de l’apprentissage. Il ne faut donc pas tirer la sonnette d’alarme trop vite et laisser le temps à votre enfant d’entrer dans les apprentissages. Mais on peut observer des éléments significatifs qui peuvent laisser penser à une dyslexie.

Comment savoir si mon enfant est dyslexique ? Comment l’aider ? Avant 6 ans, les enfants dyslexiques peuvent présenter des difficultés de langage oral (30 à 40% des cas). Ils reproduisent mal les sons, ne construisent pas correctement leur phrase, ont un vocabulaire limité…

A partir du CP, les écarts sont plus flagrants. On peut observer :

  • une incompréhension du système d’écriture (retranscription à l’écrit de ce que l’on entend)
  • des difficultés à différencier les sons proches (phonèmes) : « b » et « p », « t » et « d », « f » et « v »…
  • des difficultés à différencier visuellement des lettres (graphèmes) : p /q, m/n …
  • des difficultés à ordonner correctement les lettres ou syllabes : ion/oin
  • des sauts de lignes, des élisions, substitutions ou ajout de lettres ou syllabes à la lecture
  • une lenteur de travail et une fatigabilité importante en situation d’apprentissage
  • une mauvaise compréhension des consignes
  • des difficultés à saisir le sens d’un texte
  • un désintérêt pour les apprentissages scolaires
  • des capacités attentionnelles limitées

Cette liste est bien entendu non exhaustive. Elle a pour vocation de vous permettre, en tant que parents, d’observer votre enfant lorsqu’il est face à du langage écrit et d’essayer de comprendre l’origine de ses difficultés. Mais chaque enfant est différent et manifestera la dyslexie de manière différente. Comment savoir si mon enfant est dyslexique ? Comment l’aider ?

Comment savoir si mon enfant est dyslexique ? Comment l’aider ? A l’école et à la maison

Il est important de savoir que plus l’enfant est pris en charge précocement, plus il y a de chance qu’il apprenne à compenser efficacement son trouble. Si parmi la liste des symptômes énumérés ci-dessus, vous reconnaissez votre enfant sur plusieurs points, il sera important de prendre contact avec les professionnels capables de poser un diagnostic afin de déterminer s’il s’agit bien d’une dyslexie.

Comment savoir si mon enfant est dyslexique ? Comment l’aider ? En premier lieu, effectuer un bilan orthophonique. L’orthophoniste est le spécialiste du langage et de sa rééducation. Il est un partenaire incontournable en cas de suspicion de dyslexie. Mais les délais pour obtenir un rendez-vous peuvent être parfois très longs. Dans cette attente, il est possible d’envisager en complément de la rééducation, un bilan de compétences en mathématiques et/ou en français afin de déceler d’éventuels troubles des apprentissages et de proposer, à travers un soutien scolaire, une prise en charge adaptée aux difficultés de votre enfant.

On pourra aussi faire appel à un bilan neuropsychologique. Indispensable pour la constitution d’un dossier MDPH ou préconisé à la suite d’un bilan de compétences en maths et/ou français. Le neuropsychologue établira le profil cognitif de votre enfant et pourra objectiver une dyslexie et proposer, si nécessaire, une remédiation cognitive.

Il est préférable que ce bilan soit réalisé par un psychologue spécialisé en neuropsychologie. Au travers des résultats obtenus, il pourra établir une cartographie du fonctionnement cognitif de votre enfant et mettra en exergue ses points forts et ses faiblesses. C’est un élément important pour une prise en charge efficace et adaptée à chacun.

Savoir que son enfant est dyslexique permet de mieux l’aider

Lorsque la dyslexie est avérée, il convient de construire un réseau de partenaires pluridisciplinaires autour de l’enfant dans le but de favoriser ses réussites et d’entretenir la confiance en soi. Que se soit la famille, l’orthophoniste, les enseignants…tous doivent travailler en collaboration. En somme, il est important de mettre en place un suivi aussi bien en classe qu’à la maison par un soutien scolaire. L’adaptation du travail scolaire et la bienveillance sont les clés de la réussite pour les enfants souffrant de dyslexie et de troubles des apprentissages de manière générale.

En fin de compte

En conclusion, la dyslexie est un trouble d’apprentissage complexe qui peut se traduire par de nombreux signes et qui nécessite une prise en charge adaptée. Mais ce n’est pas une fatalité si elle est bien prise en charge. Prenez le temps d’observer votre enfant quand il lit, quand il fait ses devoirs. Interrogez son enseignant sur son comportement en classe : comprend-t-il bien les consignes ? Est-il considéré comme ayant la tête dans les nuages ? Se déconcentre-t-il rapidement ? Se sent-il « nul » ?… Savoir si son enfant est dyslexique c’est avant tout se poser des questions et se laisser le temps de l’observation. Si les doutes persistent, alors tournez-vous les professionnels adaptés qui seront à même de vous rassurer et de vous épauler dans les différents prises en charge possibles.

Posez vos questions à nos responsables pédagogiques, nous sommes là pour vous aider