Il n’existe aucun moyen connu et aucune solution pour corriger et soigner l’anomalie cérébrale sous-jacente à l’origine de la dyslexie de votre enfant- la dyslexie est un problème qui dure toute la vie. Cependant, une détection et une évaluation précoces permettant de déterminer les besoins spécifiques de votre enfant et de mettre en place une rééducation appropriée peuvent diminuer les symptômes de la dyslexie.

Comment soigner et traiter la dyslexie de votre enfant : solutions

La dyslexie est traitée à l’aide d’approches et de techniques pédagogiques spécifiques, et plus l’intervention commence tôt, mieux c’est. Les tests psychologiques (bilan neuropsychologique et bilan orthophonique) aideront les enseignants de votre enfant à développer un programme d’enseignement adapté.

Les enseignants peuvent utiliser des techniques impliquant l’audition, la vision et le toucher pour améliorer les compétences en lecture de votre enfant. Aider un enfant à utiliser plusieurs sens – par exemple, écouter une leçon enregistrée et tracer au doigt la forme des lettres et des mots prononcés – peut l’aider à traiter les informations.

Voici des conseils et solutions pratiques pour soigner la dyslexie de votre enfant :

  • Apprenez lui à reconnaître et à utiliser les plus petits sons composant les mots (phonèmes)
  • Lui faire comprendre que les lettres et les chaînes de lettres représentent ces sons et mots (phonétique)
  • L’aider à comprendre ce qu’il lit
  • Lui demander de lire à voix haute pour améliorer sa précision, sa vitesse et son expression (aisance)
  • Construire avec lui un lexique de mots reconnus et compris
  • Si possible, mettre en place des séances de soutien scolaire ou d’orthophonie, utiles pour de nombreux enfants dyslexiques. Si votre enfant a un handicap grave en lecture, un soutien scolaire fréquent est nécessaire et les progrès peuvent être plus lents.

Des solutions existent pour soigner la dyslexie de votre enfant

En France, l’école a l’obligation légale de prendre des mesures pour aider les enfants atteints de dyslexie à résoudre leurs problèmes d’apprentissage. Parlez en au professeur principal de votre enfant et au directeur de son école et demandez la mise en place d’un PAP (Projet Accompagnement Personnalisé). L’enseignant de votre enfant a la possibilité d’organiser une réunion avec lui et le médecin scolaire afin de créer ce plan écrit structuré qui décrit les besoins de votre enfant et explique comment l’école l’aidera à réussir. Le plan d’accompagnement personnalisé est un dispositif d’accompagnement pédagogique qui s’adresse aux élèves du premier comme du second degré qui connaissent des difficultés scolaires durables ayant pour origine un ou plusieurs troubles des apprentissages et pour lesquels des aménagements et adaptations de nature pédagogique sont nécessaires, afin qu’ils puissent poursuivre leur parcours scolaire dans les meilleures conditions, en référence aux objectifs du cycle. Vous pouvez également saisir la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) lorsque ces aménagements et adaptations pédagogiques ne suffisent pas à répondre aux besoins des élèves (orientation).

Traitement précoce

Les enfants dyslexiques qui bénéficient d’une aide supplémentaire à la maternelle  améliorent souvent suffisamment leurs compétences en lecture pour réussir à l’école primaire et secondaire.

Les enfants qui ne reçoivent de l’aide que plus tard peuvent avoir plus de difficultés à acquérir les compétences nécessaires pour bien lire. Ils risquent de prendre du retard scolaire et de ne jamais pouvoir rattraper leur retard. Un enfant souffrant de dyslexie sévère n’aura peut-être jamais de facilité à lire, mais il peut acquérir des compétences qui améliorent sa lecture et élaborer des stratégies pour compenser et ainsi améliorer ses performances scolaires et sa qualité de vie.

Que peuvent faire les parents?

Vous jouez un rôle clé pour aider votre enfant à réussir. Voici nos conseils pour vous aider :

  • Abordez le problème tôt. Si vous suspectez une dyslexie chez votre enfant, consultez son médecin qui vous prescrira un bilan orthophonique. Une intervention précoce peut améliorer les chances de réussite de votre enfant.
  • Lisez à haute voix à votre enfant. Il est préférable que vous commenciez lorsque votre enfant a 6 mois ou même moins. Essayez d’écouter des livres enregistrés avec votre enfant. Lorsque votre enfant est assez agé, lisez les histoires ensemble après que votre enfant les ait entendues.
  • Travaillez en collaboration avec l’école de votre enfant. Discutez avec l’enseignant de votre enfant de la manière dont l’école l’aidera à réussir. Vous êtes le meilleur avocat de votre enfant.
  • Encourager les temps de lecture. Pour améliorer ses compétences en lecture, un enfant doit s’exercer à lire. Encouragez votre enfant à lire.
  • Donnez l’exemple en lecture. Définissez une heure chaque jour pour lire quelque chose de votre côté pendant que votre enfant lit – ceci donne l’exemple et soutient votre enfant. Montrez à votre enfant que la lecture peut être agréable.

Des conseils pour traiter la dyslexie de votre enfant

Détermination et Bienveillance

Le soutien affectif et les possibilités d’accomplissement dans des activités n’impliquant pas la lecture sont importants pour les enfants dyslexiques. Si votre enfant a une dyslexie:

Soyez bienveillant. Des difficultés d’apprentissage de la lecture peuvent affecter l’estime de soi de votre enfant. Assurez-vous d’exprimer votre amour et votre soutien. Encouragez votre enfant en louant ses talents et ses forces.

Parlez à votre enfant. Expliquez à votre enfant ce qu’est la dyslexie et qu’il ne s’agit pas d’un échec personnel ni d’un manque d’intelligence. Plus votre enfant comprendra cela, plus il sera capable de faire face à son trouble d’apprentissage.

Prenez des mesures pour aider votre enfant à apprendre à la maison. Fournissez à votre enfant un endroit propre, calme et organisé pour étudier et déterminez une heure pour les devoirs (ne pas dépasser 1 heure par soir en primaire, même si les devoirs ne sont pas finis, il faut arrêter au bout d’une heure au risque d’épuiser et dégoûter votre enfant). Assurez-vous également que votre enfant se repose suffisamment et a le temps de jouer seul, de rêver.

Limitez le temps d’écran. Limitez le temps d’écran électronique chaque jour et utilisez ce temps pour la lecture ou la détente

Restez en contact avec les enseignants de votre enfant. Parlez fréquemment avec les enseignants pour vous assurer que votre enfant est capable de rester sur la bonne voie. Au besoin, assurez-vous qu’il dispose de plus de temps pour les tests nécessitant une lecture (mise en place d’un tiers temps). Demandez à l’enseignant s’il est possible de photocopier/scanner  les leçons de la journée pour les lire tranquillement le soir (certains téléphones portables disposent d’un scan, n’hésitez pas à en demander l’autorisation d’utilisation par votre enfant).

Rejoignez un groupe de soutien. Cela peut vous aider à rester en contact avec des parents dont les enfants ont des difficultés d’apprentissage similaires. Les groupes de soutien peuvent fournir des informations utiles et un soutien émotionnel. Demandez à votre médecin ou à l’orthophoniste de votre enfant s’il y a des groupes de soutien dans votre région. (www.ffdys.com)

Posez vos questions à nos responsables pédagogiques, nous sommes là pour vous aider