La réforme du lycée : les changements des années de Première et Terminale

C’est la fin des séries au lycée.

Les élèves qui entreront au lycée en première l’an prochain auront tous les 16 heures de cours du tronc commun assortis de 3 spécialités à choisir parmi les 7 à 12 proposées par leur établissement. Cette réforme vise à casser une tendance déplorée et combattue sans succès depuis plus de 20 ans : l’inscription quasi systématique en S de nombreux élèves , quelque soit leur volonté ou non de poursuivre des études scientifiques. Cependant, le choix est discutable et le balancier est parti à l’extrême inverse : les mathématiques ont été supprimées du tronc commun et la réforme fait la part belle aux sciences humaines :

  • 4 heures pour le français
  • 3 heures pour l’histoire -géo
  • 4h30 pour les langues vivantes auxquelles s’ajoutent 18 heures consacrées à l’éducation civique et morale réparties sur l’année
  • 2 heures d’education physique
  • 2 heures d’enseignements scientifiques

L’ Enseignement scientifique

Désormais, on ne parlera plus de sciences de la vie et de la terre (SVT) ni de physique-chimie au lycée mais d’enseignement scientifique qui regroupe les 2 disciplines. Cet enseignement, désormais commun à tous les lycéens, a pour objectif de construire une culture scientifique en mettant l’accent sur l’histoire des sciences, leur mode d’élaboration et leur impact sur la société et l’environnement. La SVT et la physique-chimie seront abordés via des thématiques générales comme l’histoire de la matière, le Soleil, la Terre ou encore le son et la musique, le tout articulé autour de problématiques environnementales.

L’Histoire-géographie

Dorénavant, le programme d’histoire-géo débutera par la révolution française et s’arrêtera à la première guerre mondiale. De son côté la géographie se recentre sur la France et délaisse la construction européenne alors qu’elle occupait jusqu’ici la moitié de l’année.

Le Français

Jusqu’ici au lycée, la grammaire pouvait être abordée à l’occasion de l’étude d’un texte. Les nouveaux programmes prévoient désormais qu’un temps spécifique lui soit dévolu. Autre changement : les élèves devront lire 4 oeuvres intégrales à choisir parmi une liste d’ouvrages  définie par le ministère, au lieu des 3 jusqu’ici sélectionnées par l’enseignant. Au bac de français, l’écrit d’invention a été supprimé, seuls restent au choix la dissertation ou le commentaire de texte. Un temps envisagé, le carnet de lecture n’est plus obligatoire.

Les Langues vivantes

Le nouveau programme insiste sur l’importance de l’oral, l’écrit ne devant venir qu’en complément. Mais il présente une nouveauté quand même : l’incitation à la médiation, une pratique qui consiste pour un élève à expliquer aux autres ce qu’il a compris d’un document ou bien à animer un travail de groupe.

Les spécialités au lycée

Les 7 spécialités cochées en vert seront normalement disponibles dans la majorité des lycées.

En théorie donc , la plupart des établissements doivent pouvoir proposer les sept spécialités dites classiques que les élèves sont censés pouvoir mixer comme il les arrange. Mais dans certains endroits, en général les plus petits lycées ruraux, il faudra parfois se déplacer dans d’autres établissements pour suivre l’une de ces spécialités…