Le futur et le conditionnel 3ème Leçon et exercices

Pour télécharger la fiche Le futur et le conditionnel 3ème Leçon et exercices au format pdf: futur et conditionnel 3ème

Nom du professeur ARNAU Catherine

Niveau : 3ème                                                        Matière : Français

Titre du chapitre VALEURS DES TEMPS

Leçon
Le futur de l’indicatif et le conditionnel
Les différents emplois et valeurs du futur

·      Le futur simple situe l’action dans l’avenir, de manière certaine, par rapport au moment où l’on parle ou par rapport à un moment déterminé.

Je serai là demain.
Je t’empêcherai de partir

 

Le futur peut avoir une valeur de probabilité. Il traduit une action jugée probable ;

soit elle se réalisera dans le futur :

Vous verrez que c’est lui l’assassin

soit elle se situe dans le passé, sans que l’on puisse dire avec certitude qu’elle a effectivement eu lieu. (ce futur est peu employé)

Ce télégramme qui vient d’arriver, ce sera l’annonce de son retour

 

–     Le futur peut avoir une valeur d’affirmation soumise à une condition

 

          Si j’accepte, tu seras stupéfait

 

–     Le futur peut exprimer l’ordre :

Tu feras tes devoirs, c’est un ordre !

 

–     Il peut exprimer l’ordre atténué, c’est le futur de la politesse :

 

          « Ce sera tout ? », me demande le commerçant.

 

–     Comme le présent, le futur, peut avoir une valeur de vérité générale :
 Il s’agira donc toujours d’une vérité spéculativement imparfaite, inaccomplie. Une vérité comme école ou exercice de soi (G. Gusdorf)

–        Dans le récit, le futur que l’on dit historique situe un procès par rapport  à  une action passée

 

         Il se disait qu’en fin de compte il payerait, quand il le voudrait bien, plus de trois mille francs.   

        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les différents emplois et valeurs du conditionnel

 

·      Le futur du passé marque une action passée par rapport au moment présent, mais présentée comme future par rapport au moment du passé où l’on se place. Ainsi, dans l’exemple suivant, on ne distingue aucune marque de la condition ou de l’hypothèse. Notons que le verbe « arriverait » n’a pas, ici, la valeur d’un conditionnel.


Je savais hier à midi qu’il arriverait ce matin.

 

Le conditionnel présent peut donc avoir la valeur de futur dans le passé.
 Il inscrit une action future par rapport à un point choisi du passé :
  Quand j’étais petit, je pensais que je m’offrirais un beau voyage à vingt ans.

  Il a dit que tu viendrais me voir aujourd’hui.

Le conditionnel exprime le plus souvent l’action  hypothétique, incertaine, soumise à
    condition

Si j’étais riche, je m’offrirais un beau voyage. (soumis à une condition)

Cet homme serait l’homme le plus riche au monde. (ce n’est pas sûr)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les questions sont classées du plus simple au plus difficile.

 

Question 1 :
Étudiez  les temps du futur. Justifiez leur emploi.

Finalement l’affaire que l’on avait cru étouffer ressurgira

À  minuit, nous serons arrivés

Vous me copierez cinquante fois : « je ne copierai plus. »

On vous préviendra dès qu’une décision aura été prise

Demain, il fera jour,

Je vous demanderai de faire bien attention.

 

 

Question 2 :
Quelle est la valeur temporelle du futur antérieur et du futur dans le vers suivant :

Quand Perrette aura vendu son lait, elle achètera des œufs (La Fontaine)

Question 3 :
Identifiez et analysez les différentes valeurs du futur dans les exemples suivants :

Quand j’aurai reçu de vos nouvelles, que vous m’aurez dit que vous m’aimez toujours, que M. le maréchal m’aura dit la même chose, je serai tranquille sur tout le reste, (Rousseau)

J’espère te voir très prochainement; viens à 11 heures le jour qu’il te plaira (Flaubert).

Question 4 :
Quelle époque, par rapport à la nôtre, exprime le futur dans la phrase suivante  ?

La multitude est inconstante, elle ne voudra plus, demain, ce qu’elle veut aujourd’hui.

Question 5 :
Comment interprétez-vous ce futur ?
 Le fasse qui voudra

Question 6
 :
Étudiez les temps des verbes dans ces poèmes.
Les effets produits sont-ils semblables

 Si tu veux nous nous aimerons
Avec tes lèvres sans le dire
Cette rose ne l’interromps
Qu’à verser un silence pire

Jamais de chants ne lancent prompts
Le scintillement du sourire
Si tu veux nous nous aimerons
Avec tes lèvres sans le dire…
(S. Mallarmé)

Mon amour ce qui fut sera 
Le ciel est sur nous comme un drap
J’ai refermé sur toi mes bras
Et tant je t’aime que j’en tremble
Aussi longtemps que tu voudras
Nous dormirons ensemble.
(Aragon)
Question 7 :
Analysez la valeur des conditionnels dans les phrases suivantes :

L‘étrange appel que je ne cesserais plus jamais d’entendre comme la promesse qu’il existait autre chose, réalisable par l’art sans doute, que le néant que j’avais trouvé dans tous les plaisirs et dans l’amour même…(Proust)

Il serait à souhaiter qu’un doute universel se répandît sur la surface de la terre, et que tous les peuples voulussent bien mettre en question la vérité de leurs religions  (Diderot)

Ma pitié semblerait un effet de ma peur. (Racine)

Question 8 :
Identifiez et analysez les différentes valeurs du futur dans les exemples suivants :

L’amitié n’est plus possible entre nous sans un pacte, une promesse solennelle qu’elle sera un jour autre chose (Montherlant)

Va faire ton paquet, et je te mènerai chez M. de Rênal, où tu seras précepteur des enfants. − Qu’aurai-je pour cela? − La nourriture, l’habillement et trois cents francs de gages. (Stendhal)

La Justice et la Vérité, même méconnues de tout un peuple, resteront la Justice et la Vérité, c’est-à-dire des choses supérieures aux aberrations d’un jour (Clemenceau)

Question 9 :

Comment interprétez-vous l’emploi d’un seul verbe au futur dans ce passage ?

 Le temps n’est donc pas un processus réel, une succession effective que je me bornerais à enregistrer. Il naît de mon rapport avec les choses. Dans les choses mêmes, l’avenir et le passé sont dans une sorte de préexistence et de survivance éternelles; l’eau qui passera demain est en ce moment à sa source, l’eau qui vient de passer est maintenant un peu plus bas, dans la vallée. Ce qui est passé ou futur pour moi est présent dans le monde. On dit souvent que, dans les choses mêmes, l’avenir n’est pas encore, le passé n’est plus, et le présent, à la rigueur, n’est qu’une limite, de sorte que le temps s’effondre. (Merleau-Ponty)