Les formes composées du passé 3ème Exercices et leçons

Pour télécharger la fiche Les formes composées du passé 3ème Exercices et leçons au format pdf: le système du passé Les formes composées

Nom du professeur ARNAU Catherine

Niveau : 3ème                                              Matière : Français

Titre du chapitre VALEURS DES TEMPS

Leçon
Le système du passé : les formes composées
 

° Le passé composé marque des actions passées qui ont une incidence dans le présent. On l’utilise souvent comme équivalant au passé simple.

 

° Le plus-que-parfait exprime un fait antérieur évoqué au passé simple ou au passé composé.
Un souffle d’annonciation lointaine passait en moi et m’avertissait que la ville avait trop vécu et que son heure était venue (Gracq)

 

Il peut avoir une valeur d’habitude ou de répétition :

 

Dès qu’ils étaient partis, ils appelaient.
° Le passé antérieur exprime un fait antérieur au passé simple.
Dès qu’il fut entré, je sortis

 

Il marque aussi l’action rapidement accomplie :

En un tour de main, il eut enlevé les couverts et fait une pile des assiettes (Martin du Gard)

 

 

° Le futur du passé marque une action passée par rapport au moment présent, mais présentée comme future par rapport au moment du passé où l’on se place. Ainsi, dans l’exemple suivant, on ne distingue aucune marque de la condition ou de l’hypothèse. « arriverait » n’a pas ici la valeur d’un conditionnel.

 

Je savais hier à midi qu’il arriverait ce matin.

 

 

 

 

 

 

Les questions sont classées du plus simple au plus difficile.

Question 1 :

Etudiez les temps du passé. Justifiez leur emploi.

Elle s’est abandonnée à ceux qu’elle aimait (BOSSUET)

 Le bonheur a marché côte à côte avec moi;
Mais la fatalité ne connaît point de trêve :
Le ver est dans le fruit, le réveil dans le rêve,
Et le remords est dans l’amour; telle est la loi.
− Le bonheur a marché côte à côte avec moi.
(Verlaine)

Le Cardinal. − Prenez garde à Lorenzo, duc. Il a été demander ce soir à l’évêque de Marzi la permission d’avoir des chevaux de poste cette nuit (Musset)

 

Question 2 :
Donnez les différentes valeurs des verbes conjugués dans cette phrase.

C’est un garçon pensif, −qui, n’ayant pas eu beaucoup d’éducation, se préoccupe pourtant de parfaire ce qu’il n’a reçu qu’imparfait du peu de leçons qui lui ont été données (Nerval)

 

 

Question 3 :

Quelle progression temporelle marque l’emploi des différents futurs dans cette phrase :

Quand j’aurai reçu de vos nouvelles, que vous m’aurez dit que vous m’aimez toujours, que M. le maréchal m’aura dit la même chose, je serai tranquille sur tout le reste, (Rousseau)

Question 4 :

Quelle est la valeur temporelle du futur antérieur et du futur dans le vers suivant :

Quand Perrette aura vendu son lait, elle achètera des œufs (La Fontaine)

 

Question 5 :

Comment interprétez-vous le passage du plus-que-parfait à l’imparfait dans l’extrait suivant :

Dans toute cette conversation, Gilberte m’avait parlé de Robert avec une déférence qui semblait plus s’adresser à mon ancien ami qu’à son époux défunt (Proust)


Question 6
 :

Quelles sont les valeurs de l’imparfait et du plus que parfait dans les phrases suivantes :

L’instant d’après, très loin, montaient des cris et des coups de feu… (Van der Meersch)

Si je l’avais voulu, vous seriez aujourd’hui dépouillés de tout (Mauriac)

 

Question 7 :

Analyser le rapport du passé composé avec le présent dans la phrase suivante :

Elles ont épousé une bonne cruche de mari dont la réserve conjugale les laisse aller jusqu’à la mort dans l’ignorance de toute sensualité raffinée et de tout sentiment élégant (Maupassant)

Question 8 :
Quelle est la valeur des temps composés du passé dans les extraits suivants ?
Quels liens entretiennent-ils avec le présent de l’énonciation ?

Saint-Paul, la cathédrale actuelle, noble nef du quinzième siècle, accostée d’un cloître gothique et d’un charmant portail de la Renaissance sottement badigeonnés, et surmontée d’un clocher qui a dû être fort beau, mais dont quelque inepte architecte contemporain a abâtardi tous les angles, honteuse opération que subissent en ce moment sous nos yeux les vieux toits de notre hôtel de ville de Paris. (V. Hugo)

L’‘ancien ami de mes parents avait pu présenter tour à tour les états successifs par où avaient passé ceux de sa race, depuis le snobisme le plus naïf et la plus grossière goujaterie jusqu’à la plus fine politesse. (Proust)

Question 9 :

Comment interprétez-vous l’emploi du passé composé et de l’imparfait dans ce poème :

Une allée du Luxembourg

Elle a passé, la jeune fille

Vive et preste comme un oiseau :

À la main une fleur qui brille,

À la bouche un refrain nouveau.


C’est peut-être la seule au monde

Dont le cœur au mien répondrait,

Qui venant dans ma nuit profonde

D’un seul regard l’éclaircirait !


Mais non, ma jeunesse est finie…

Adieu, doux rayon qui m’as lui,

Parfum, jeune fille, harmonie…

Le bonheur passait, il a fui !

Odelettes, 1839