5ème Grammaire:  L’adjectif qualificatif, leçon et exercices

Cette fiche de grammaire sur l’adjectif qualificatif vous permet de travailler les notions principales concernant l’adjectif qualificatif pour un niveau de 5ème. Elle est constituée d’une leçon claire avec des exercices variés qui permettent de vérifier si l’élève se fait de bonnes représentations mentales des notions abordées.

Téléchargez la leçon et les exercices : l’adjectif qualificatif 5ème

Quel est le rôle de l’adjectif qualificatif dans la phrase ?

L’adjectif est un mot qui se rapporte à un nom (ou à un pronom) et donne des précisions ou le décrit. Il peut indiquer une qualité ou une propriété particulière.

L’adjectif s’accorde en genre et en nombre avec le nom et peut être modifié ou déplacé dans la phrase. « Nous nous baignons dans des eaux transparentes et calmes. »
Certains participes passés peuvent être employés comme adjectifs. « Les mouettes aux cris perçants volent au-dessus de nos têtes en direction du Sud. »

Comment reconnaître un adjectif ? Un adjectif permet de décrire un mot ou de le classer parmi d’autres.
Pour repérer l’adjectif, il faut :
1.  Identifier les groupes nominaux et les pronoms de la phrase
2.  Déterminer si un mot précise comment ils sont. « L’actrice portait une veste blanche : elle était très élégante. »

Qu’est-ce que le degré de signification de l’adjectif ?
Le degré de signification de l’adjectif est désigné par les termes comparatif et superlatif.
–    Le comparatif permet de comparer le nom qualifié par l’adjectif avec un autre terme à l’aide d’un adverbe. Il existe trois degrés de comparaison.
1.  Le comparatif d’égalité (« plus » + adjectif + « que »). « Mon chat est aussi jeune que le tien. »
2.  Le comparatif d’infériorité (« moins » + adjectif + « que »). « Mon chat est moins jeune que le tien. »
3.  Le comparatif de supériorité (« plus » + adjectif + « que »). « Mon chat est plus jeune que le tien. »
–    Le superlatif permet d’indiquer le degré d’intensité de l’adjectif. Il existe trois degrés d’intensité.
1.  Le superlatif relatif de supériorité (« le plus » + adjectif). « Mon chat est le plus jeune. »
2.  Le superlatif relatif d’infériorité (« le moins » + adjectif). « Mon chat est le moins jeune. »
3.  Le superlatif absolu (« très » + adjectif). « Mon chat est très jeune. »

Les adjectifs « bon », « mauvais » et « petit » changent de forme.
Bon : meilleur, le meilleur
Mauvais : pire, le pire
Petit : moindre, le moindre

Je m’exerce:

Les mots mis en valeur sont-ils des adjectifs qualificatifs ? Si non, quelle est leur classe grammaticale ?

  • Cette chambre est libre désormais. Oui     Non_______________________________
  • J’ai obtenu d’excellents résultats. Oui     Non _______________________________
  • Les souris, apeurées, s’enfuirent. Oui     Non _______________________________
  • Prête-moi tes lunettes de Oui    Non _______________________________
  • Charles partait chaque été en vacances avec ses amis d’enfance. Oui     Non _______________________________
  • Le réalisateur fit un gros plan sur la tribune présidentielle. Oui     Non _______________________________

Complète l’histoire avec les adjectifs de ton choix.  Attention aux accords !

Une ____________chèvre gambadait dans le pré ____________. Un ____________loup _______________passait par là. Il était ______________et ________________mais il avait très faim. Il sauta sur la _______________ chèvre pour la manger, mais elle était __________________et elle put s’enfuir.

Comparatif ou superlatif ? Relie chaque groupe de mots au degré de l’adjectif correspondant.

Le moins sage des trois.

Superlatif absolu
Le plus gentil de tous Comparatif d’égalité
Aussi aimable que sa cousine Superlatif relatif de supériorité
Plus serein que sa mère Comparatif d’infériorité
Très affectueux ce garçon ! Superlatif relatif d’infériorité
Moins doux que sa sœur Comparatif de supériorité

Colorie les adjectif de ces phrases. Relie ensuite chaque adjectif au nom auquel ils se rapporte.

Il a plu toute la matinée mais, vers midi, un timide rayon de soleil a percé les nuages.
À peine étions-nous arrivés chez nous qu’un terrible orage éclata.
L’hiver fut particulièrement rigoureux cette année-là.
Le beau temps chaud cédera la place à un temps brumeux et maussade.

Souligne dans ce texte les adjectifs qualificatifs et les participes passés employés comme adjectifs.

« C’était à la tombée d’un soir d’automne, en ces dernières années, à Paris. Vers le sombre faubourg Saint-Germain, des voitures, allumées déjà, roulaient, attardées, après l’heure du Bois. L’une d’elles s’arrêta devant le portail d’un vaste hôtel seigneurial, entouré de jardins séculaires. (…) Un homme de trente-cinq ans (…) descendit. Chancelant, il monta les blancs escaliers qui conduisaient à cette chambre où, le matin même, il avait couché dans un cercueil de velours (…) sa pâlissante épousée, Véra. »

 Véra Contes cruels, Villiers de l’ISLE-ADAM

Souligne dans chaque phrase, les mots qui font varier le degré de l’adjectif. Est-ce un comparatif ou un superlatif ?

Cette année, le tour de France est plus suivi par les téléspectateurs que l’an passé.______________________
Cette côte est la plus difficile de l’étape.______________________
Les cyclistes les moins entraînés souffriront forcément.______________________
Les supporters se montrent aussi respectueux que possible.______________________

Corrigé :

Exercice 1

Cette chambre est libre désormais. / Oui
J’ai obtenu d’excellents résultats. / Oui
Les souris, apeurées, s’enfuirent. / Oui
Prête-moi tes lunettes de / Non : nom commun
Charles partait chaque été en vacances avec ses amis d’enfance. / Non
Le réalisateur fit un gros plan sur la tribune présidentielle. / Oui

Exercice 2 : Exemple de texte

Une petite chèvre gambadait dans le pré voisin. Un jeune loup blanc passait par là. Il était épais et endormi mais il avait très faim. Il sauta sur la pauvre chèvre pour la manger, mais elle était rapide et elle put s’enfuir.

Exercice 3 : voir fiche pdf

Exercice 4 : Les adjectifs qualificatifs sont soulignés. Les noms sont soulignés et en gras.

Il la plu toute la matinée mais, vers midi, un timide rayon de soleil a percé les nuages.
À peine étions-nous arrivés chez nous qu’un terrible orage éclata.
L’hiver fut particulièrement rigoureux cette année-là.
Le beau temps chaud cédera la place à un temps brumeux et maussade.

Élaboré par les professeurs de français Numéro 1 Scolarité Relu par Margot Goix, responsable pédagogique français